Victor Cabrera nous dévoile les secrets de son business internet

Aujourd’hui nous discutons avec Victor Cabrera, serial-entrepreneur Français. Nous parlons des secrets de son succès. Notamment, comment il opère une entreprise en France et en Espagne. Quelles sont les techniques qui lui ont permis de récolter plus de 100.000 prospects qualifiés en ligne et d’investir dans l’immobilier à l’étranger.

 

R : Beaucoup de gens te connaissent mais si tu devais te présenter comment est-ce que tu le ferais ?

V : Effectivement beaucoup de gens me connaissent pour ma casquette de consultant, formateur, expert en efficacité commerciale. Donc j’aide les gens qui ont un bon produit, service, savoir faire, une expertise à être beaucoup plus efficace. Je suis aussi un serial entrepreneur puisque j’ai d’autres entreprises en France et à l’étranger.

 

R : Quels sont les avantages de posséder une entreprise en Espagne ?

V : Barcelone est une capitale internationale qui a fait ses preuves.
Barcelone est aussi une destination qui plaît beaucoup donc il y a des talents à recruter.
Le coût salarial, également, n’est pas le même, il existe un gros avantage au niveau des charges patronales. En terme de fiscalité, c’est équivalent à la France, donc ça ne doit pas être la raison de s’y installer.

 

R : Si je te parle de réussite, à qui penses tu ?

V : J’ai beaucoup de mentors que je n’ai pas personnellement rencontré au travers des livres des séminaires. Pour les gens que j’ai l’occasion de rencontrer et qui m’ont influencé je pense à Michael Aguilar.

 

R : Quels outils utilises-tu pour communiquer à l’international avec ton équipe ?

V : Principalement le téléphone et Skype. La communication directe est ce que je préfère.
Aussi, le bon suivi par e-mail et présence une fois dans les bureaux pour faire le
point, vérifier que tout se passe bien, et favoriser l’humain.

 

Q : Quelles sont les qualités principales que tu recherches chez un commercial pour exceller dans sa position ?

V : Ca va dépendre du type de postes dont on a besoin. Est ce qu’on a besoin de quelqu’un qui a déjà un carnet d’adresses, dans ce cas, on va le recruter non pas pour ses qualités et ses aptitudes, mais plus pour sa capacité à pénétrer le marché.

Aussi, suivant les projets et le budget, ca ne sera pas le même coût. On peut être amené à chercher des profils juniors. Je ne regarde pas les diplômes !

Ce que je recherche, ce sont les aptitudes. Donc ça passe par faire des tests, des mises en situations. Par exemple appeler un prospect en temps réel.

 

Q : Quels sont tes top 1 et 2 stratégies qui t’ont permis d’avoir une liste e-mail de 100.000 prospects qualifiés ?

V : Deux axes ! D’une part, c’est l’acquisition de trafic. Avoir une logique portée sur les moteurs de recherche. En se posant la question qu’est-ce que veulent les gens et comment on peut se positionner en apportant de la valeur qui répond à leurs problématiques.

Deuxièmement. On fait en sorte de capter une partie de ce trafic et de le convertir dans le tunnel de vente. Pour ensuite transformer le prospect en client.

Soit faire de la vente directe de type e-commerce, ou pour les produits et services à forte valeur ajoutée, générer du rendez-vous téléphonique pour transformer directement au téléphone parce que ca permet d’avoir les taux de conversion maximum.

Je bosse avec des entreprises qui font 10 millions d’euros de CA, ils incluent systématiquement la prospection téléphonique. C’est intemporel et ca a toujours marché….

 

R : Si tu avais un panneau publicitaire sur lequel tu pouvais écrire le message de ton choix pour toucher un maximum de personnes. Où est-ce que tu le mettrais et qu’écrirais-tu ?

V : Aujourd’hui, j’ai envie de te dire avec la lisibilité que j’ai sur le web et que je compte développer, je le mettrais derrière moi en vidéo. Mon message serait : formez-vous !

 

Si vous voulez vous apprendre à faire plus de ventes visitez le site de Victor Cabrera : https://www.technique-de-vente.com/